1001 petites choses que vous ignoriez sur la sexualité, Alain Gaudey

Le résumé :

C’est une compilation des pratiques les plus insolites, les plus bizarres, et incroyables, pour en savoir plus sur la sexualité, que ce soit dans l’Antiquité ou il n’y a pas si longtemps.

Mon avis

Un dictionnaire plutôt sympathique à lire ! De par sa mise en page et son contenu. Des choses improbables, vraies ( ? Selon les dires de l’auteur, mais qui peut vérifier ça ?) et tellement bizarres ! On en rit assez souvent, parfois on imagine, parfois on devrait pas … Une mine d’or d’anecdotes insolites, bizarres et tout ce que vous voudrez, ce qui en fait une lecture assez étonnante sur certains points.

Une lecture enrichissante ! A ne pas laisser entre les mains des plus jeunes qui pourraient être choqués même si c’est des « anecdotes historiques ». Quoi qu’ils pourraient aussi en rire …

Erika

22 Commentaires

  • Misery dit :

    Donne nous des exemples >< Fais nous juter !
    (juter ? O.o)

  • Johann dit :

    « A ne pas laisser entre les mains des plus jeunes qui pourraient être choqués même si c’est des “anecdotes historiques”. »
    ^^ J’ai tendance à penser que ce sont les personnes âgées sont plus vite choquées que les jeunes 😛

    • Erika dit :

      ^^ J’ai tendance à penser que ce sont les personnes âgées sont plus vite choquées que les jeunes

      Ce n’est pas totalement faux, mais il reste quand même certaines personnes – plus ou moins – âgées qui sont très ouvertes :p

  • Johann dit :

    Sûr !! heureusement ! le monde serait pauvre sinon… on aurait des prêtres partout !!! (Oo Johann l’attaque gratuite ! désolé, c’était tentant !)

    • Erika dit :

      Han le vilain !

      XD

      (C’est bien sur pour ça qu’il y a des scandales du genre les images de pornographie gay sur un powerpoint d’un prêtre … C’est affligeant …)

  • Johann dit :

    Vrai.
    Mais faut faire gaffe aussi. La libération de la pensée sexuelle et l’ouverture d’esprit ça a du bon et du mauvais je trouve. Et notre monde aime les excès… Je pense qu’à l’origine si les religions étaient aussi fermées sur cette question c’est aussi pour une bonne raison, que le sexe appel à des comportements hors norme (quoi que la normalité est faite pour changer), mais aussi surtout extrêmes. Si je prends la question du voile islamique et du foulard chrétien (la même chose au final), c’est et c’était un élément fait pour protéger la femme de comportements pervers. Et voir qu’aujourd’hui on se balade dans la rue avec des panneaux publicitaires qui montre des gens à poile et sans tabou, d’un côté je me dis c’est bien, ça montre que le monde s’ouvre, et d’un autre côté j’me dis aïe aïe aïe, jusqu’où va-t-on dans ce sens ?
    Un question que ça soulève c’est celle de la relation, de la fidélité qui permet de composer une structure familiale stable… Or on voit aujourd’hui quelque chose que je déplore, la « structure » familiale est bafouée par cette libéralisation que je qualifierais de destructrice ici… Les gens s’engagent, s’accouplent et se marient sans réfléchir, et détruisent leur couples ou mariage pour le premier jet de pierre reçu. En soit tant que les couples sont jeunes on s’en fous, mais lorsque ça peut toucher à la stabilité d’un enfant qui doit grandir et apprendre… là ça devient problématique. On n’a pas le droit de toucher à l’innocence d’un enfant…

    MDR désolé je divague et je pars loin, mais j’ai soudain eu envi de m’exprimer sur ce sujet ^^. Et faut tenir compte du fait que mon discours est forcément orienté par le fait que je vient d’un milieu où la famille est sacrée…

    • Erika dit :

      Une fois de plus je vais te répondre c’est pas faux 🙂
      Je suis d’accord, ça peut permettre d’éviter certains « débordements ». Par contre pour ce qui est de la vision de la famille, je n’ai pas le même point de vue que toi, et je pense que c’est parce que chez nous c’est pas « la famille c’est sacré ». La preuve : je ne vois que mes grands parents maternels parce qu’on a eut des soucis avec les autres. Je ne connais qu’une de mes tantes (sur deux) et je n’ai jamais mes cousin(e)s sauf une. J’ai deux oncles dont un je n’ai aucun souvenir de lui et l’autre je vois son adresse mail de temps à autre dans la boîte mail de ma mère mais pas plus et on le vit très bien.

  • Johann dit :

    C’est aussi une question de traditions et de culture je pense. J’ai pu constater que la culture de la structure familiale forte disparaît en France et dans les pays riches, tandis qu’elle reste très présente dans les pays pauvres ou chez les gens pauvres, comme une forme de soutiens inconditionnels qui rassure. Pour ma part j’ai une partie de ma famille avec laquelle j’ai très peu de contact (et je le vis bien aussi), et une autre à l’inverse avec laquelle je passé énormément de temps (et je le vis très bien). Je pense que l’on se contente de ce que l’on a bien sûr. Mais le gros avantage de la famille au sens de la structure solide, c’est justement la solidarité, l’entre-aide, et cette globalité qui fait une joie partagée. C’est presque magique et rassurant d’une certaine façon, comme une bonne étoile qui intervient chaque fois qu’il y a un gros problème.
    Enfin bon, après pour en revenir à l’origine du débat, le côté familiale où la structure est forte est aussi le côté où la question du sexe est abordé avec des pincettes… une éducation religieuse peut-être un peu forte (dans le sens des valeurs et non de la pratique, tout le monde est baptisé mais non pratiquant et même pas forcément croyant. Les valeurs persistent).

    • Erika dit :

      C’est vrai, le sexe c’est vraiment tabou, j’en ai « appris » plus au collège et lycée (entre la prévention et les cours de SVT) qu’avec mes parents, j’ai jamais abordé cette question avec eux . C’est quelque chose que je trouve gênant de parler de ça avec mes géniteurs … XD

  • Johann dit :

    … Après ça veut rien dire, on peut être issu d’une famille où le sexe est tabou et avoir une vie sexuelle du tonnerre et inversement venir d’une famille ouverte et finalement créer un tabou 😛 Heureusement d’ailleurs que ce n’est pas quelque chose qui se transmet d’une génération à une autre ça !

    • Erika dit :

      Je ne dirais rien, parce que je ne sais pas XD

      Non plus sérieusement, j’espère bien que c’est une chose bien distinguée de tout ce que les parents peuvent nous transmettre. J’ai déjà un caractère de merde … Ce serait moche de s’dire « Pff j’aurais une vie sexuelle de merde » alors qu’on est pas forcément encore actif à ce niveau la

  • Johann dit :

    AAAAhhhha mais attention, qui dit tabou n’dit pas forcément vie sexuelle de merde 😛 Les cathos sont de vrais lapins mine de rien !!

  • Johann dit :

    😛 et après on râle pour la retraite à 62 ans ?! :histoire d’amalgamer j’ai envi d’dire qu’on a une sacré avancé en France depuis la séparation de l’Eglise et de l’Etat !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *