Orgueil et préjugés, Jane Austen

Le résumé

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d’un mariage : l’héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n’est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ?
Si oui, en sera-t-elle aimée ?
Si oui, encore, l’épousera-t-elle ?
Mais il apparaît clairement qu’il n’y a en fait qu’un héros qui est l’héroïne, et que c’est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Mon avis

Je l’ai d’abord découvert grâce à une amie qui m’a fait regarder le film avec Keira Knightley et je me suis prise d’amour pour le film. Puis je me suis dit que les films ne valent en général pas  les livres. Et c’est vrai que c’est souvent le cas. Sauf pour celui-ci. Quand j’ai lu le livre j’ai revu le film dans ma tête. Si ce n’est le dernier chapitre du livre qui n’est pas présent dans le film. Je trouve que c’est pas plus mal car la fin du film laisse place à plus d’imagination, ou en tout cas on reste sur un dernier frisson.

Je dis frisson parce que tout au long de ce livre j’ai frissonné, j’ai aimé et j’ai détester. C’est une histoire d’amour différente de celles qu’on peut lire aujourd’hui. Ici, on s’apprivoise, on se découvre d’une façon différente et d’une certaine manière plus douce je trouve.
Je me suis mise à la place du personnage central, Elizabeth Bennett et j’ai maudit Mr Darcy et son orgeuil mal placé. J’ai vu au travers des yeux d’Elizabeth cet homme arrogant mais néanmoins charmant. J’ai adoré les voir « s’affronter » avec leur caractère presque similaire et cette fierté que ni l’un ni l’autre n’est prêt à ravaler. J’ai aimé et détesté ces deux orgueilleux qui se refusaient à céder pour finalement se rendre compte de leur amour.
Malheureusement, la fin du livre arrive bien trop vite et on atterrit bien trop vite. Au fond, je suis une grande sentimentale ! J’ai presque regretté l’absence de baiser entre les deux mais au fond c’était peut être mieux, il n’aurait pas fallu tout gâcher. Et puis l’époque veut ça.

Rien que d’en avoir parlé, j’ai envie de revoir le film une énième fois et relire ce livre … Et oui, je suis une fille et les histoires d’amour comme ça me font rêver bien que Darcy ne soit un modèle de gentillesse et un mufle au départ.

Erika

7 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.