Le 5e règne, Maxime Chattam

Le résumé :

Ils sont cinq adolescents emmenés par Sean-le-rêveur, des gamins sans histoires. Ils vivent à Edgecombe, une petite ville de Nouvelle-Angleterre bordée de forêts séculaires. Il ne s’y passe pas grand chose, jusqu’au jour où ces cinq-là trouvent un vieux livre dans un grenier poussiéreux. La tempête aurait dû les avertir, ils auraient dû se douter que ça n’était pas bon signe. Mais ils l’ont ouvert. Et le Mal est apparu !
D’abord les yeux rouges et menaçants, tapis dans les recoins sombres de la ville, ensuite ces hommes au charisme effrayant, semblables à des vampires. Et puis il y a ces enfants qui disparaissent inexorablement, les uns après les autres, on ne retrouve que leurs corps mutilés. L’automne se profile, les orages se multiplient, tandis que Sean et ses amis cherchent dans le grimoire une solution à cette terreur qui s’abat sur Edgecombe.

Et si ce livre détenait la réponse au plus grand mystère de l’Homme… ? Ce qui se cache après la mort… Et s’il ne fallait en aucun cas tourner ces pages… ? Et si…

Mon avis

« Oh mon Dieu », c’est la première réaction que j’ai eut hier soir en finissant le livre. Comment rester impassible après avoir lu ce livre. Franchement, c’est un coup à vérifier qu’il n’y est rien de tapi sous mon lit. Une petite ville tranquille ou tout bascule du jour au lendemain suite à une tempête, ça m’a fait penser au début de la saga Autre Monde, mais quand on sait que Autre Monde vient des années après. C’est dingue, partir du principe que certaines personnes ont des facultés « magiques » car elles utilisent toutes les capacités de leurs cerveaux contre les 10 % qu’on utilise … Ca fait réfléchir, parce qu’il faut bien admettre qu’il doit bien y avoir une raison pour que seuls 10 % de nos cerveaux soient utilisés. Mais on n’a pas le temps de penser à tout ça une fois pris dans l’histoire. On traque l’Ogre avec le shérif et on espère pages après pages que tout va vite être résolu… Et il faut comme souvent compter sur des enfants pour que tout rentre dans l’ordre. Vraiment, ce livre est prenant, j’ai eut du mal à le lire à force d’être interrompu pour un oui et pour un non, mais une fois dedans, difficile de le refermer et d’aller se coucher.

Erika

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.