Le diable s’habille en Prada, Lauren Weisberger

Et l’affiche du film que je trouve plus évocatrice :

Le résumé

Andrea Sachs, le personnage principal, vient tout juste de sortir de l’Université Brown. Après un voyage en Inde avec son petit ami, Alex Fineman, elle tombe malade : elle souffre d’une dysenterie amibienne. Elle se rétablit chez sa famille à Avon dans le Connecticut. Elle part ensuite à New York pour trouver du travail. Elle devient alors assistante de Miranda Priestly, rédactrice en chef tyrannique du magazine de mode Runway.

Miranda Priestly est un personnage tyrannique, égocentrique et malfaisant. Pourtant Andrea va faire preuve de beaucoup de sang-froid et va finalement s’attacher à sa patronne.

Au départ Andrea ne savait rien de la mode et n’en avait que peu à faire voire rien du tout. Elle ne prenait pas soin d’elle et ne savait pas s’habiller correctement. Elle voulait obtenir le poste d’assistante de Miranda Priestly car, d’après la rumeur, travailler avec elle pendant un an permettait de vous obtenir n’importe quel poste dans n’importe quel magazine. Son rêve est de travailler comme journaliste pour le célèbre magazine le New Yorker. Sa patronne lui fait faire le coursier, elle la prend pour sa bonne. Mais Andrea veut vraiment réussir à tenir un an pour travailler au New Yorker. Mais peu à peu elle se laisse happer par ce monde et par sa patronne… Après de nombreuses rencontres à son bureau ou dans les quelques soirées où elle est invitée, Andrea commence à délaisser ses amis, sa famille et même son pourtant adorable petit ami. Dans ce tourbillon infernal, quel événement inattendu fera prendre conscience de ses actes à la jeune fille ? Et réussira-t-elle à accomplir son rêve ? …

Mon avis

Quand j’ai lu ce livre, j’ai été vraiment horrifiée par cette patronne tyrannique ! Et je me suis dit « ouf j’ai des patrons en or, en fait ». J’ai tout de suite appréciée Andrea, l’héroïne. Comment ne pas se sentir solidaire d’une personne qui se retrouve sous les ordres d’une véritable dictatrice. Ca fait quand même réfléchir, surtout que j’ai été 6 mois en stage dans une rédaction et j’ai eut comme qui dirait peur de retrouver certains traits de caractère de Miranda chez la rédactrice en chef. Comme quoi un livre ça peut « traumatiser »… J’ai gardé ce personnage en tête durant ces 6 mois en me demandant quand allait sortir « la bête ».

Vraiment, ce roman est génial ! Je n’aurais, je pense, jamais pris le temps de le lire si on ne m’avait pas dit et répéter encore et encore à quel point il était génialissime. Je me suis donc exécutée – merci à la grande soeur de l’avoir laissé en déménageant – et j’ai été franchement bluffée ! Par contre je n’ai toujours pas vu le film qui est, à ce qu’il parait, plutôt fidèle au livre !

7 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.