The House I Loved, Tatiana de Rosnay

Le lire en français est un plus pour lire la version anglaise de ce roman de Tatiana de Rosnay. Dans les deux langues, ça reste une belle histoire à lire, un vrai moment de plaisir. L’amitié qui lie Rose à Alexandrine est un lien indestructible et c’est le genre d’amitié qui fait rêver, qui n’a jamais voulu une véritable amie, fidèle et loyale quoi qu’il advienne et qui sera prête à tout pour vous ?

C’est aussi et avant tout une belle histoire, un lien fort entre Rose et cette maison, cette maison vouée à la destruction alors que plusieurs générations de Bazelet y ont vécu, cette maison dans laquelle elle a toujours vécu avec son défunt époux, ne quittant ses murs que pour quelques balades dans le quartier.

En ce qui concerne les couvertures des deux éditions, la version anglaise est beaucoup plus jolie, classe que la version française, mais ça c’est juste une question de gout …

Tatiana de Rosnay parle de Rose

Et vous, l’avez-vous lu ?

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.