Ceux qui vont mourir te saluent, Fred Vargas

Le résumé :

A priori, tous les dessins de Michel-Ange ont été répertoriés. Et lorsque l’un d’eux fait une apparition discrète sur le marché, il y a tout lieu de supposé qu’il a été volé… au Vatican ! L’affaire se complique lorsque Valhubert, l’expert parisien à qui l’on a proposé l’oeuvre, est assassiné. Instantanément, les soupçons se portent sur le fils de la victime. Ce dernier fait partie d’un curieux triumvirat d’étudiants, aux surnoms d’empereurs : Claude, Néron et Tibère. En résidence à Rome depuis plusieurs années, tous trois entretiennent des liens singuliers avec la veuve de Valhubert. Une femme au charme envoutant …

Mon avis

Quelque peu déçue par ce livre car j’ai trouvé que ça se trainait en longueur. L’intrigue a été longue à se mettre en place.
Jamais, en tout cas pour le moment, je n’avait lu un livre qui m’a fait autant de fois changer d’idée sur le suspect. La où on s’attend à quelque chose de simple, c’est en fait beaucoup plus compliqué.
Fred Vargas est quelqu’un que j’aime lire pour ça : sa façon de nous balader et de nous faire douter de chaque personnage au moins une fois ! C’est d’ailleurs ce qui m’était arrivé avec L’homme aux cercles bleus.
Bilan ? Un livre un peu trop long à démarrer mais une intrigue bien tissée, des personnages tous plus suspects les uns que les autres… D’ailleurs, il n’y a pas forcément qu’un seul coupable …

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *