Le premier sang, Sire Cédric

Le résumé :

Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous.
Qu’est-ce qui les fait ressurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ?

Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans un appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un réglement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa soeur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

Mon avis

Un thriller sur fond de magie noir, peut être le plus étrange que j’ai pu lire de Sire Cédric mais à la fois un des plus captivant.
C’est toujours très bien écrit avec une intrigue bien ficelée qui se dévoile toujours plus compliquée pour que finalement tout finisse par s’emboîter puisque tout est finalement lié.

C’est un flic pas comme les autres que nous dévoile Sire Cédric. De part son physique atypique et ce drame survenu 25 ans plus tôt. Elle a tout de même vu son père tuer sa mère et sa soeur. Soeur qu’elle voit ressurgir sous la forme de fantôme régulièrement. Depuis elle guette la moindre piste qui lui permettrait de rouvrir le dossier et mettre la main sur son père assassin.
Pour autant, je n’ai ressenti aucun attachant pour cette femme quelque peu étrange mais plutôt pour Alexandre, un flic également qui fut son amant et qui lui aussi a des rêves plutôt étranges. La plupart des autres personnages sont flippants et quelques peu barges. D’ailleurs mon ressenti envers eux était plutôt justifié.
Le premier sang c’est tous les ingrédients réunis pour un thriller captivant qui donne des frissons !

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.