Avec le diable, James Keene et Hillel Levin

Le résumé :

Oubliez les fictions :
La réalité les dépasse toutes.

1990. Prison de Springfield. Quartier de haute sécurité.

James Keene, fils d’une famille influente de Chicago, est arrêté pour trafic de drogue. Condamné à dix ans, le FBI lui propose alors un étonnant marché. Il doit obtenir les aveux d’un tueur en sérié, incarcéré dans l’unité psychiatrique de Springfield. Larry Hall n’a été inculpé que d’un meurtre. On le suspecte d’en avoir commis une vingtaine. Keene doit gagner sa confiance…

Mon avis

Si la quatrième de couverture me vendait du rêve j’ai été grandement déçue. J’en attendais beaucoup plus. Avec le diable, c’est l’histoire d’un dealer prêt à tout pour raccourcir sa peine et qui accepte de faire ami-ami avec un tueur en série afin que les autres meurtres puissent lui être attribué et les corps retrouvés, pour les familles des victimes. On découvre donc la vie de James Keene et sa vie en prison, l’histoire de Larry Hall et l’enquête autour de ses meurtres, ainsi que les manoeuvres d’approches de James, leurs relations dans l’unité psychiatrique, le tout en passages alternés.

L’histoire finalement ne m’a pas plus plus que ça. Il m’a manqué, je pense, l’intensité et l’urgence d’une enquête puisque tout se déroulait au sein de la prison. Hormis, peut être le passage où Larry découvre la vérité.
Un grand BOF, que j’attribue à ce manque de suspense car le seul suspense était de savoir si James irait jusqu’au bout et quand Larry découvrirait le pot aux roses et est-ce qu’il ferait les aveux tant attendus…

Bref un livre sympa mais pas plus marquant que ça.

Et vous, l’avez-vous lu ?

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.