Les Lisières, Olivier Adam

Le résumé :

Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s occuper de ses parents « pour une fois », son père ouvrier qui s apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l a fondé et qu il a fui. En quelques semaines et autant de rencontres, c est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu il se livre, porté par l espoir de trouver, enfin, sa place.Dans ce roman ample et percutant, Olivier Adam embrasse dans un même souffle le destin d un homme et le portrait d une certaine France, à la périphérie d elle-même.

Mon avis

Ce n’est pas tant l’histoire que la manière d’écrire d’Olivier Adam qui m’a plu. J’ai lu et fini ce livre après l’avoir tant de fois mentionné dans mes « C’est lundi, que lisez-vous ?« . L’histoire est simple à comprendre Paul est un auteur reconnu, séparé de sa femme qui revient dans sa banlieue natale pour voir sa mère qui est hospitalisée et s’occuper de son père.

Paul est un homme à la fois agaçant, énervant mais aussi touchant. Sa façon d’être avec ses enfants, son amour encore présent pour son ex-femme et ses espoirs que tout s’arrange … C’est aussi parfois une personne insupportable dans sa façon d’être avec les autres. Paul est un peu brute avec les autres, maladroit aussi mais surtout c’est quelqu’un qui est mal, qui est malade. Et tout au long de ma lecture je l’ai vu comme un ami qui avait besoin d’aide, besoin d’être secoué ou apaisé en fonction des moments.

9 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.