Génération A, Douglas Coupland

Nouvelle lecture pour le prix du roman Fnac dont je peux désormais parler ici.  Ce livre est disponible dès aujourd’hui en librairies !

Le résumé

Cinq personnes se font piquer par des abeilles à divers endroits du monde : à North Bay en Ontario, à Paris, à Iowa aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Sri Lanka. Le souci ? Personne n’a vu d’abeilles depuis cinq ans… Ces cinq personnes se retrouvent donc regroupées dans une sorte de laboratoire et subissent de nombreux tests afin de savoir ce que ces personnes ont de particulier, pourquoi les abeilles sont revenues et pourquoi elles les ont piqués.

Mon avis

La couverture serait celle-ci d’après ce qui ressort sur internet ce matin

Génération A est le troisième livre que j’ai lu pour le prix du roman. J’ai reçu des épreuves non corrigées de ce livre prévu pour le 12 septembre. c’est à dire aujourd’hui. Et j’ai vraiment adoré. Le sujet est vraiment sympa. Chaque chapitre nous donne l’histoire et le point de vue d’un personnage, c’est le genre de chose que j’aime beaucoup. Découvrir l’histoire de différents points de vue. J’aime voir les liens se tisser au fur et à mesure et comprendre peu à peu, en découvrant chaque fois plus les différents personnages, ce qu’ils ont en commun.

Tout par d’une piqûre d’abeille et ça prend des proportions assez impressionnantes, et tout prend forme après les premiers chapitres.
Malgré des moments un peu long, comme lorsqu’ils sont amenés à raconter des histoires inventées de toutes pièces, j’ai passé un bon moment et c’est le seul roman que j’ai lu d’une traite. Le roman est bien construit, on se pose des questions jusqu’au bout, on se demande pourquoi eux ? On se pose des questions sur ce qui leur arrive, sur les tests qui sont fait sur eux, sur les intentions des médecins qui font les tests. On ne s’attend pas vraiment à voir un revirement, un retournement de situation arriver comme ça, d’un coup. J’aimerais pouvoir en dire plus, mais je gâcherais certainement le plaisir de ceux qui voudraient le lire.

J’ai découvert en faisant des recherches sur Douglas Coupland qu’il avait aussi écrit génération X et je compte me le procurer assez rapidement, car j’ai beaucoup aimé le style de l’auteur.

prixduromanfnac

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.