L’ombre d’un écrivain, Condie Raïs

Ce livre m’a été envoyé par Bookinity pour une chronique dans le cadre de la rentrée littéraire OFF.

Le résumé :

« Les femmes ne sont pas blondes ou brunes ou rousses, elles sont d’une blondeur vénitienne, ou bien leur chevelure est sombre comme la nuit, plus rarement d’un cuivré flamboyant – je suppose que « rouquine » ne fait pas assez classe pour l’auteur ? Je passe sur les états d’âme de l’héroïne, dont rien ne nous est épargné, tant et si bien qu’au bout d’une vingtaine de pages, je nourissais déjà le secret espoir qu’elle se suicidât, que le jet privé convoyant vers Johannesburg explosât en vol ou que plus prosaïquement son mari, ivre de jalousie, n’engageât un tueur pour la buter, cette connasse narcissique… »

Voilà ce qu’Isabelle pense du roman à succès de l’année. Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est qu’elle va devoir servir de nounou à son auteur.

Mon avis

C’est un livre parodique sur un auteur à succès qui apparemment n’écrirait pas ses livres lui même. Je dois vous avouer que j’ai eut un coup de coeur pour ce livre. La pointe d’humour et les petites piques sur le style de certains écrivains à succès, notamment sur le rythme de parutions, sur les thématiques à la mode (comme le « porno chic » et les 50 nuances …). J’ai beaucoup aimé la façon de détourner leurs noms/pseudonymes tout nous laissant deviner la cible.
J’ai été assez surprise de découvrir que l’auteure Condie Raïs était aussi un personnage du livre, même si au premier abord on se dit qu’elle n’est qu’un personnage secondaire, il se trouve qu’elle joue un rôle beaucoup plus important, qu’on découvre au fur et à mesure de notre lecture.
Elle prend en main Marc, un jeune homme qui souhaite percer en tant que romancier, et qui écrit de manière publicitaire, il décrit les lieux comme dans un guide touristique, accorde beaucoup d’importance aux détails qui ne sont pas intéressant, pour au final livrer un texte auquel il manque LE petit truc qui fait qu’on aime. Condie passe un marché avec lui et fini par le mettre entre les mains d’Isabelle, qui va servir de nounou à un auteur dont elle a détesté les romans… Cela donne lieu a des moments assez drôles.

Merci donc, Bookinity pour cette opportunité. J’ai découvert un roman bien sympa. Je vais d’ailleurs pouvoir en lire un deuxième de mon choix rapidement : Engels Düster 1.0 !

board1148

9 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.