Eleanor & Park, Raimbow Rowell

Le résumé :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Mon avis

Le roman commence par une absence, des petits détails qui ramènent tout à Eleanor, qui semble avoir disparue. Et hop, page suivante on retourne au début de l’histoire … Eleanor n’est pas une demoiselle au physique avantageux et elle s’habille comme un garçon, deux éléments qui ne jouent pas en sa faveur mais le plus important : elle est nouvelle au lycée, et ça… C’est vraiment le détail numéro qui va faire de ses journées un cauchemar, à commencer par le trajet en bus. Dans cette ville, chaque personne qui prend le bus scolaire a une place bien définie, alors lorsque Eleanor arrive dans le bus pour la première fois c’est une sacrée aventure d’en trouver une.

Tous les élèves se liguent contre elle, Park assiste à la scène sans rien dire et lorsqu’elle arrive à sa hauteur il l’engueule à moitié pour qu’elle s’installe sur la place à côté de lui. Ils n’échangeront aucun mot. Park espère qu’elle trouvera une autre place dans le bus pour les prochains trajets mais il n’en est rien. Il se rend même compte qu’elle lit par dessus son épaule les comics qu’il lit pendant le trajet. Cela marquera le début, le premier pas entre les deux. A partir de ce jour, Park fera des efforts pour communiquer avec Eleanor et inversement. Peu importe que les autres n’apprécient pas Eleanor et lui fassent la vie dure, Park lui s’entend bien avec la jeune fille.

Eleanor est une demoiselle qui a la vie dure. Le nouveau mari de sa mère, Richie, lui a déjà valu un séjour d’un an sur le canapé des voisins. Un jour sa mère est venue la chercher pour la ramener « à la maison » où elle retrouvera frères et sœur dans des conditions qui sont tout sauf idéales. Heureusement pour Eleanor, il y a Park !

Insultes, vols, dégradations de ses livres, de son casier, Eleanor doit subir un sacré nombre de choses au lycée et à la maison ce n’est pas de tout repos, c’est vraiment une jeune fille qui n’a pas de chance et dont on a pitié. Je trouve que c’est un personnage courageux, car elle tient bon même si c’est difficile et puis elle finit par faire les bons choix (mieux vaut tard que jamais).

J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Raimbow Rowell dans un tout autre registre que Fan girl ou que Attachement. Ce que j’apprécie de cet auteur, c’est que tout est centré sur les personnages et non sur l’histoire d’amour qu’il peut y avoir entre untel et unetelle. Puis, dans ce roman j’aime beaucoup le fait de faire parler Eleanor et Park, chacun leur tour, on les découvre l’un et l’autre dans le regard de l’autre, d’une façon différente puisqu’ils ont tous les deux une vision d’eux même faussée.

Erika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *