Cinquante nuisances de Earl Grey, Fanny Merkin

Le résumé :

Une parodie désopilante qui vous fera mouiller le sachet.
Comme le hasard fait bien les choses, Anna, étudiante naïve aux mensurations idéales, a rencontré un homme incroyablement riche, divinement mystérieux, et délicieusement plus âgé qu’elle. Depuis, elle passe son temps à soupirer et à se mordre la lèvre inférieure. Surmonter les cinquante nuisances d’Earl Grey ne sera pas une mince affaire. Entre son admiration sans bornes pour le groupe Nickelback, son insupportable penchant pour le goût de la Bud Light et sa singulière addiction au BDSM (Bardes, Dragons, Sorcellerie et Magie), Anna n’est pas au bout de ses surprises… et vous non plus.

Mon avis

Très emballée à la présentation de ce titre lors du dernier tea-time avec les Ladies chez Milady, je dois dire que je ne m’attendais pas à ça. Si, au départ, je me bidonnais à lire cette parodie, j’ai quand même parfois trouvé que c’était trop. Le ridicule est poussé parfois très loin, peut-être trop loin pour moi. Je ne suis pas la seule à avoir un avis mitigé sur ce livre, certaines n’ayant pas du tout apprécié.

Je ne vais pas vous le caché, j’ai pas mal ri, parce que c’était comique, parce que la situation était ridicule, parce que. Malgré tous les personnages n’étaient pas attachants. Entre Anna qui fait gourde (mais ça, dans 50 nuances aussi …) et qui passe son temps à se curer le nez et Earl Grey qui s’invente 50 nuisances, il est parfois dur de ne pas lever les yeux au ciel ou de se dire, « Mon Dieu, qu’est-ce qu’il est con celui-là ». Il est même parfois insupportable. J’ai ri certes mais j’ai quand même eu plus de difficultés à le lire que la parodie de Twilight.

Je pense sincèrement que ce livre peut plaire comme déplaire. Je ne vous dirai pas « si vous avez aimé 50 nuances, vous n’aimerez pas » ou l’inverse, car j’ai peut-être tout faux. Tout ce que je sais c’est que si vous n’aimez pas l’humour un peu gras, les personnages exubérants, vaut peut-être mieux passer votre tour. Par contre, si vous êtes curieux comme je l’ai été, peut-être que vous allez vous régaler.

Je me suis sentie un peu bête en arrivant devant le brouillon de cet article, je ne savais pas vraiment comment le formuler, comment mettre mon ressenti à l’écrit. Parce qu’on doit avoir l’impression que j’ai détesté ce livre, alors que non, même si j’ai moins accroché que je ne le pensais. La faute, peut-être, à des attentes vis-à-vis de ce titre qui n’ont pas été comblées. En tout cas, Fanny Merkin a eu l’audace d’écrire ce livre qu’on ai aimé ou non, faut reconnaître qu’elle a de l’imagination !

ladies-clubLivre lu dans le cadre de mon partenariat avec Milady

Erika

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *