Cadaver Sancti, Jennifer Holparan

Le résumé :

À Boston, un tueur en série laisse derrière lui des cadavres de femmes selon un rituel similaire au martyre des saintes. Gravé dans leur chair, un texte en hébreu… Interrogé dans le cadre de l’enquête, Tim, prêtre d’une trentaine d’années, a la surprise de retrouver dans la jeune inspectrice chargée de l’enquête, Darcy, la petite fille dont il était tombé amoureux enfant, un jour d’été. Celle-ci a grandi mais elle est restée le tourbillon incontrôlable qui l’avait charmé. Heureuse de pouvoir mettre à profit l’érudition religieuse de son ami, Darcy l’entraîne dans sa traque du tueur…

Mon avis

Tim est un prêtre qui doit enquêter sur la vie d’une femme en vue de la canoniser mais alors qu’il est en contact avec sa fille qui doit lui donner des informations, celle-ci disparaît. D’abord suspect, Tim se retrouvera sur la route de Darcy, avec qui il avait passé des vacances des années auparavant. Il finira par être un interlocuteur privilégié de la police notamment par ses connaissances en théologie, grâce à Darcy. Tim sera d’une aide précieuse pour la résolution de l’enquête mais Darcy se servira beaucoup de lui, fidèle à celle qu’elle était enfant.

Les deux personnages sont plutôt attachants : le prêtre plein de désillusions et de doutes, qui semble être plus un  homme ordinaire qu’un homme de foi à peu de choses près et Darcy, la flic punkette au look tellement improbable et au fort caractère. Si elle n’arrive pas à travailler en binôme car personne ne la supporte ou presque, elle aura sa chance, la chance de prouver ce qu’elle vaut et ce que vaut son instinct grâce à cette enquête.

Une enquête sur un fond religieux puisque les victimes sont tatouées de textes religieux et sont retrouvées sur une scène de crimes avec des mises en scènes très spéciales. Nous avons à faire à un criminel méthodique, froid et très croyant dont la folie ne semble pas avoir de limites compte tenu de ce que l’on découvre au fur et à mesure.

Cette enquête était un vrai régal tant par l’enquête en elle-même que pour ce duo tellement improbable, bancal mais qui marche : le prêtre et la flic punk.

Erika

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *