Londres par hasard, Eva Rice

Le résumé :

Tara, adolescente un peu fantasque, vit avec sa famille dans un presbytère de Cornouailles. Lors d’un mariage, elle est remarquée par un producteur de disques pour sa belle voix : sa vie bascule. Bientôt, elle part pour Londres avec sa sœur Lucy. Les deux jeunes filles vont être plongées dans le bouillonnement culturel du Londres des Swinging Sixties. Tara enregistre un album et connaît ses premières amours, Lucy se rapproche d’un certain Brian Jones, chanteur et joueur d’harmonica… Dans ce roman vintage, fiction et réalité s’entremêlent. Eva Rice offre un tableau saisissant et nostalgique de cette époque et immerge le lecteur dans l’ambiance survoltée des débuts des Beatles et des Stones.

Un roman initiatique so British, plein d’espièglerie et d’humour, par l’auteur du best-seller L’Amour comme par hasard.

Mon avis

Londres par hasard c’est l’histoire de Tara Jupp qui arrive à Londres un peu par hasard mais pas totalement. Tara est remarquée pour sa voix lorsqu’elle chante à un mariage à la demande de la mariée. Elle quitte donc le presbytère où elle a grandit et part à Londres avec sa sœur Lucy. A Londres elle réalisera un rêve, le sien mais aussi celui de sa mère, décédée alors qu’elle était enfant. A Londres, elle rencontre de nombreuses personnes comme sa logeuse quelque peu excentrique, un photographe connu et enregistrera une chanson puis un album qui connaîtra du succès.

Entre musique et amours, le quotidien de Tara sera rythmé par les moments avec sa logeuse et sa sœur, les essayages de tenues et les soirées, interviews … mais aussi les péripéties de sa sœur et le manque de sa famille restée en Cornouailles. Tara réalisera un rêve certes mais se posera beaucoup de questions, se remettra beaucoup en questions. On suit son évolution en tant que jeune fille et en tant que chanteuse, le tout dans une ambiance étrange et à la fois attirante qui nous emmène dans un univers différent, une époque différente.

Au départ, si j’ai lu ce livre c’est sur les conseils de Nella, je l’ai donc choisi sans hésitation mais arrivé quelques pages plus loin, je me posais pas mal de questions car j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire. Finalement, je me suis prise d’affection pour Tara et je me suis retrouvée plongée dans l’histoire. J’ai eu du mal avec certains personnages qui sont pour moi pour beaucoup hypocrites, j’ai eu envie d’écrire la fin de l’histoire à ma façon, comme pour protéger Tara de tout ça, mais finalement, Tara avait besoin de ça pour grandir et pour quitter cette triste routine qu’elle avait au presbytère avec cette grande fratrie à laquelle il manquait l’essentiel : la présence d’une mère.

Il y a de nombreux personnages qui ont tous un impact sur la vie ou sur la façon de voir les choses de Tara même si certains ne feront qu’une courte apparition. Tara a évolué à leur contact, en bien comme en mal, découvrant la vie londonienne, ces avantages mais aussi ses points noirs… Même si parfois elle manquait de jugeotte, j’ai vraiment aimé sa vie à Londres (mais à cette période là du récit, je ne pouvais absolument plus voir Lucy et Mathilda, qui étaient pour moi fausses et désagréables).

Comme j’ai aimé cette lecture plus que je ne l’imaginais en l’entamant, j’ai hâte de lire L’amour comme par hasard du même auteur.

Livre de pocheJe remercie Marjorie et Le Livre de Poche pour cet envoi !

Erika

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.