Vernon Subutex, 1, Virginie Despentes

Le résumé :

QUI EST VERNON SUBUTEX ?

Une légende urbaine.

Un ange déchu.

Un disparu qui ne cesse de ressurgir.

Le détenteur d’un secret.

Le dernier témoin d’un monde disparu.

L’ultime visage de notre comédie inhumaine.

Notre fantôme à tous.

LE RETOUR DE VIRGINIE DESPENTES

Mon avis

Je crois que je suis passée totalement à côté de ce bouquin. Je l’ai lu de manière morcelée dans les transports, je n’avais pas forcément la tête à ça et je n’ai pas accroché. Cela m’étonne car je suis une habituée des romans de Virginie Despentes, de sa plume si particulière qui faisait justement ce que j’aimais chez elle. Je ne comprend pas.

Je n’ai pas accroché avec le personnage de Vernon, cet homme qui accumule la malchance. Ancien disquaire qui a dû mettre la clé sous la porte, il se retrouve assez vite en galère de fric. Mais Vernon a un sacré réseau, il arrive plus ou moins à retomber sur ses pieds. L’ami célèbre qui l’aidait en toute discrétion à retomber sur ses pieds et à garder son logement est mort d’une overdose mais Vernon détient des enregistrements inédits qui pourraient intéresser plus d’une personne. Suite à ça, Vernon papillonne de canapé en canapé, de lit prêté en banc … Bref, il vivote et fait jouer son réseau. C’est son réseau, les personnes qui l’hébergent ou qui ont un lien avec lui de près ou de loin dont Virginie Despentes nous peint le portrait au fil des pages : une ancienne hardeuse transsexuelle, un bobo parisien, un réalisateur, la fille d’une ancienne hardeuse et j’en passe … Toute une série de portraits de gens divers et variés qui apparaissent dans le récit pour ensuite disparaître. C’est peut-être là que Virginie Despentes m’a perdu …

Je suis complètement passée à côté d’un roman que de nombreuses personnes ont aimé et qui l’ont vivement recommandé. Arrivé le moment d’écrire sur ce livre, j’ai longuement réfléchi. L’écrire ou pas l’écrire cet avis ?

Ce que je peux vous dire c’est que l’écriture de Virginie Despentes reste fluide, agréable à lire et qu’elle a su me donner envie de donner une nouvelle chance à ce livre, dans d’autres conditions et avec la suite dans la foulée, car la fin ouvre sur un tome 2. Qui sait avec la relecture, ça ira peut-être mieux…

Erika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.