Un Homme dangereux, Emilie Frèche

Le résumé :

« – Maintenant que tu as vraiment quitté ton mari, on va pouvoir parler. Je veux que tu deviennes ma femme. Je t’aime, je veux vivre avec toi, mais avant, il faut que tu laisses tes enfants.
– Pardon ?
– Je suis sérieux. Il faut que tu les laisses à leur père, je te dis ça pour leur bien. Elles seront très heureuses avec lui ; ils partiront vivre en Israël, ce sera beaucoup plus simple, et tu iras leur rendre visite pour les vacances.
– T’es complètement malade.
– Tu sais bien que non, puisque c’est comme ça que ça va se terminer pour les juifs de France. Sept mille juifs sont partis rien que cette année, c’est moi qui l’invente ? Bientôt, il n’y aura plus de juifs en France. Plus un seul juif. Tu te rends compte, un peu ? Le grand rêve de Vichy réalisé par des Merah, des Nemmouche, des Kouachi. Que des petits enfants de bicots qu’on a fait venir du bled pour assembler des boulons, et qui feront mieux que les idéologues du Troisième Reich, sans même avoir besoin de vous mettre dans des trains. Tout ça simplement en jouant avec votre peur. Quelle intelligence ! Quelle économie, surtout. La France nettoyée pour pas un rond. »

Mon avis

Un homme dangereux nous raconte l’histoire de la narratrice, son quotidien avec son mari, ses enfants et son quotidien d’auteure. Elle a une vie qui pourrait bien être celle de l’auteure du roman. Notre narratrice a du mal à replonger dans l’écriture à la suite de son dernier roman. Il a depuis été adapté au cinéma. Rien à faire, elle n’a pas ce déclic qui la plongera dans la frénésie de l’écriture.

Et ce, jusqu’au jour où un certain journaliste entre dans sa vie. C’est le début d’une relation qui ne mènera pas à grand chose de bien. Ni pour notre narratrice, ni pour son mariage, sa famille. Cet homme à la fois si mystérieux, parfois si distant mais très agaçant dans sa manière de se comporter. Car disons, les choses, c’est un véritable salaud, manipulateur qui sait comment arriver à ses fins et qui ne se prive pas de se comporter comme un odieux connard que ce soit avec notre narratrice qu’avec le reste du monde.

J’ai beaucoup aimé ce livre, me plongeant dans l’écriture et oubliant tous mes soucis du moment pour me focaliser sur notre narratrice, qui sous la plume d’Emilie Frèche vit le plus gros des dilemmes. Elle tombe amoureuse et ne sait pas quoi faire, elle veut tout arrêter mais ne vit plus plus que pour un message, un mot de cet homme dangereux, cet homme qui pourrait la détruire en un claquement de doigts. Mais finalement, il se passe quelque chose, elle a comme un déclic et en parle honnêtement à son mari. Si l’amour n’est plus le même, elle le respecte toujours malgré les cachotteries qu’elle lui a fait, elle finit par ouvrir les vannes et lui raconter la vérité. Il l’aidera du mieux qu’il peut à la protéger de cet homme dangereux, à l’éloigner de cet homme toxique.

Et elle écrira à nouveau.

Beaucoup ont parlé de ce roman, beaucoup ont dit parlé de cette ressemblance avec l’auteure, moi, je m’en fiche. Je vous avoue que si certains éléments du récit m’ont fait pensé à elle, j’ai fait abstraction de ces spéculations et je me suis lancée corps et âme dans cette lecture, fascinée par la relation entre notre narratrice et cet homme dangereux qui fascine et qui dérange. C’est comme ça que je l’ai vécu. S’il y a des ressemblances, peu m’importe, cela n’aura rendu que le récit encore plus réaliste et c’est ça qui m’a plu. Dites de moi ce que vous voulez, moi, ce roman je l’ai aimé et je l’aime. Emilie Frèche m’a encore une fois convaincue.

Erika

Acheter le livre :



Acheter le livre sur fnac.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.