Shoot, Tome 1 : L’autre, Iza de Gisse

Le résumé :

À 24 ans, Benjamin porte déjà huit années de défonce sur les épaules. Et tout comme les substances qu’il consomme, son statut de bon à rien le ronge inexorablement. Bon à rien aux yeux de sa mère, devant laquelle il tente piteusement de sauver les apparences et qui fait semblant de ne rien voir. Bon à rien aux yeux de Bruno, qui est à la fois son seul ami et son dealer, et auprès duquel il aimerait tant briller. Bon à rien aux yeux de la société bien-pensante, qui le rejette car il rejette ses diktats.

Si jeune et déjà au bout du rouleau, il refuse néanmoins la fatalité qui semble lui coller à la peau comme une poisse. Il rêve d’un ailleurs, il rêve d’un mieux, il rêve de s’en sortir. Et la force nécessaire, c’est en lui et en lui seul qu’il devra la puiser.

Shoot est une fresque urbaine. Elle retrace le parcours chaotique, sans concession et poignant d’un jeune homme que la vie condamne dès le départ mais qui s’acharne à croire en sa bonne étoile et à suivre sa lumière.

Mon avis

Shoot est un récit qui nous emmène directement dans la tête de Benjamin, 24 ans et tox. Il ne peut se passer d’un shoot, peut importe dans quel état il est désormais. Cela fait 8 ans qu’il est tombé dedans, son corps en fait les frais, sa mère essaye de faire comme si son fils n’était qu’un bon à rien, fermant les yeux sur tout l’aspect drogue et les impacts sur sa famille. Une famille uniquement composée de Benjamin et de sa mère, bientôt retraitée. Benjamin vit aux crochets de sa mère même s’il se fait un peu d’argent en vendant aux côtés de Bruno. Bruno, c’est son seul ami et son dealer. Benjamin attend beaucoup de Bruno, tant de la reconnaissance que son amitié et sa drogue.

Benjamin vit dans son monde, il refuse de voir la réalité en face, il rêve de décrocher, d’avoir une vie meilleure mais il ne fait pas grand chose dans ce sens.

C’est de son point de vue que nous suivront toute l’histoire, découvrant un jeune homme complètement détruit par la drogue qui ne fait que vivre dans la parano, celle avec qui il vit au quotidien et qu’il appelle « L’Autre ».

Ce récit m’a mis mal à l’aise, m’a stressé et oppressé. Comme si j’étais dans la tête de Benjamin, à deux doigts de devenir folle, parano … J’avais envie de secouer Benjamin, de lui faire ouvrir les yeux avant qu’il ne soit trop tard. Mais non, Benjamin reste enfermé dans sa réalité, à des années lumières de celle de sa mère. Mais pour combien de temps ? Combien de temps avant qu’il ne lui arrive malheur ? Combien de temps avant qu’il y ait des soucis avec sa mère ? Avec la justice ?

Shoot m’a accroché du début à la fin, je suis restée tout au long de ma lecture comme en apnée, retenant ma respiration, attendant de découvrir le sort réservé à Benjamin.

logo la bourdonnayeJe remercie les Editions La Bourdonnaye pour cette lecture qui m’a chamboulée.

Erika

Acheter le livre :



Acheter le livre sur fnac.com

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.