L’importun, Aude Le Corff

Le résumé :

Une nouvelle maison, pleine de charme, qui se révèle inquiétante. L’ancien propriétaire ombrageux qui s’impose. Lorsque la narratrice emménage avec son mari et ses enfants, elle n’imagine pas que sa vie va étrangement basculer. Quels souvenirs hantent le vieil homme ? Quelle réparation cherche-t-il auprès d’elle ? De quelle mémoire les murs de la maison sont-ils les gardiens ? Aude Le Corff livre un second roman subtil, qui sonde les fragilités de l’âme humaine et s’interroge sur les stigmates de l’Histoire.

Mon avis

Notre narratrice a emménagé dans une nouvelle maison, très charmante mais très imprégnée de l’histoire de précédents propriétaires. Alors qu’elle est tranquillement en train de plancher sur son roman, le vieil homme qui y habitait avant elle débarque chez elle comme si de rien était, la regarde comme si c’était elle l’intruse… Ce n’est là que le commencement d’une nouvelle routine où régulièrement le vieil homme va venir dans son ancienne maison et va s’occuper du jardin, retaper certaines choses et peu à peu va faire connaissance avec notre narratrice.

C’est une situation quelque peu déroutante pour la narratrice. L’intrusion de ce vieil homme mais aussi les traces d’histoires de la maison que ce soit sur les rebords de fenêtres que dans les ouvrages laissés à la cave par les deux filles pressées de vendre cette maison et de tourner la page.

Qui est ce vieil ours, que s’est-il passé dans sa famille pour que cette maison en garde des traces ? Tout cela intrigue notre romancière qui laissera le vieil homme venir, sans changer les serrures ou lui récupérer la clé.

Une routine s’installe entre eux, des habitudes et un secret : elle n’en parlera pas à son mari et n’appellera pas les filles du vieil homme. Cette amitié naissante lui permettra-t-elle d’obtenir ses réponses ?

En tout cas, une fois de plus Aude Le Corff nous offre un roman qui se savoure, des personnages avec leurs failles, très humains et attachants. Un récit qui mêlera histoire, mémoire des murs et qui nous fera nous questionner mais pas seulement sur le vieil homme ou la narratrice, non, de manière plus générale encore.

Erika

Acheter le livre :



Acheter le livre sur fnac.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.