U4 : Stéphane, Vincent Villeminot

Le résumé :

Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Stéphane est la fille d’un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu’il a survécu à l’épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d’adolescents qui s’organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.

Mon avis

Dans ce tome du point de vue de Stéphane, fille d’un épidémiologiste lyonnais, nous tombons au plein milieu d’une ambiance digne d’une invasion zombie. Cela dit, on en est pas loin : les villes sont désertées, les gens se regroupent pour survivre car il y a peu de survivants : des adolescents. Hormis quelques militaires et épidémiologistes retranchés à l’abri pour tenter d’élaborer un remède.

Le père de Stéphane est donc on ne sait où, elle n’a aucune nouvelle de sa mère et de son frère (ses parents étant séparés) et elle s’arrange comme elle peut pour manger, survivre et éviter les pillards. Appelée Lady Rottweiler dans son jeu, si elle n’arrive pas à retrouver sa famille, elle a un objectif se rendre à Paris pour un rendez-vous fixé par un certain Kronos. Mais qu’y trouvera-t-elle ? A quoi cela sert-il si elle n’arrive pas à retrouver sa famille et qu’elle est seule ?

Avis mitigé pour ce roman. J’ai beaucoup aimé l’ambiance apocalyptique qui règne à Lyon puis dans les différentes villes jusqu’à Paris. Mais franchement, je n’ai pas tellement accroché. Certains personnages m’ont énervé, certaines scènes n’apportaient pas grand chose à part des longueurs. Bref, ce fut une lecture sans, pour moi. Je vous avouerai que je n’ai donc pas l’intention de lire les autres U4, les autres points de vue par peur de m’ennuyer et notamment parce que je me suis un peu forcée pour le finir. Je ne suis pas le public cible pour U4.

Erika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.