Terminus Elicius, Karine Giebel

Le résumé :

Lettres d’amour d’un assassin…

« Ma chère Jeanne,

J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.
Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.
Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.
D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.

Beaucoup jugeront, condamneront.
Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.

Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.
Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle.

Juste le temps de la tuer… »

Mon avis

Jeanne est secrétaire dans un commissariat de police. Tous les jours, elle prend le même TGV pour aller et venir au bureau. Elle a comme besoin de cette routine où tout est chronométré, millimétré. Elle est toujours dans le même train, la même voiture et autant qu’elle le peut, à la même place. Cette obsession va lui jouer des tours puisqu’elle recevra des lettres qui lui sont adressées. Le mystérieux Elicius semble avoir décidé de s’ouvrir à elle mais ce n’est pas une personne ordinaire … Il lui avoue tout de même tuer des gens. Pourquoi elle ? Pour faire un pied de nez à la police dont l’enquête piétine ?

On a donc d’un côté Elicius, un sérial killer qui échappe à la justice et de l’autre, on a le capitaine Esposito qui s’évertue à enquêter sur toutes les pistes qui pourraient lui faire débusquer le tueur avant qu’il ne s’en prenne à une autre victime.

Alors, si Jeanne travaille aux côtés d’Esposito, pourquoi lui écrire et risquer de se faire prendre ? Pure provocation ? Confiance aveugle en cette femme dont on sait peu de choses ?

Et qui est vraiment Jeanne ? Cette femme est tellement étrange. Karine Giebel nous offre des personnages complexes. Des personnages que j’ai eu du mal à cerner tant ils étaient « secrets ». Parce que Jeanne pour le coup, on ne sait pas son histoire, on n’en a que des morceaux et le puzzle est dur à reconstituer.

Pour résumer : WAOW ! J’ai lu d’une traite ce bouquin ! Cette intrigue m’a franchement mise sur les nerfs. On ne sait pas qui on peut suspecter, on ne sait pas où regarder.

Franchement, ce roman est encore un coup de maître de Karine Giebel !

Erika

netgalley


Un partenariat Netgalley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.