Evie Offline, Elyssa Friedland

Le résumé :

Et si le secret du bonheur c’était de se déconnecter ? Tomber sur les photos du mariage de son ex sur Facebook : check. Se faire virer après avoir envoyé trop de messages persos depuis son adresse pro : check. Trop, c’est trop. Cette fois, Evie a pris sa décision : elle se déconnecte, définitivement.  Espionner ses ex sur Facebook : terminé. Tweeter et retweeter n’importe quoi : terminé. Poster des photos et attendre des likes : terminé. Réactualiser Gmail toutes les trente secondes : terminé. Instagram à tout bout de champ : terminé. Evie se doute bien que son entourage aura du mal à comprendre son choix, mais elle en est convaincue, cette détox digitale est le seul moyen pour vivre l’instant présent et se connecter vraiment aux autres. Et même si @EvieRosen n’existe plus sur JDate.com, son cœur, lui, est tout sauf virtuel et reste disponible.

Mon avis

J’ai trouvé ce roman génial, je l’ai trouvé à la fois drôle, touchant mais aussi désespérant. Il est le reflet de ce qui peut arriver avec les réseaux sociaux et internet, notamment avec les accrocs qui ne savent pas déconnecter comme ce fut le cas d’Evie.

Evie, juriste qui se retrouve dans une situation très embarrassante puisqu’elle a envoyé une quantité de mails personnels depuis son compte mail professionnel. Alors qu’elle s’attendait à être promu, la voilà sans travail. Quelle chute, quelle déception. Entre ça et les photos du mariage de son ex,… Il est temps de déconnecter.

Mais Evie, encore une fois ne fait pas les choses à moitié puisqu’elle décide de stopper tout contact avec Internet, les mails et les réseaux sociaux. Elle est plutôt courageuse puisque trouver du travail sans internet de nos jours devient un peu plus compliqué ! J’ai beaucoup apprécié le personnage de la grand-mère d’Evie qui joue l’entremetteuse, désespérée de voir sa petite fille célibataire, elle qui rêve pour sa descendance d’un beau mariage et des enfants !

Malgré quelques longueurs j’ai beaucoup apprécié ce roman. Ce roman m’a amené à me poser quelques questions notamment sur mon utilisation des réseaux sociaux. Si à une période j’étais énormément sur Twitter, aujourd’hui j’essaye de me calmer. Non seulement les gens n’ont pas forcément envie de lire tout ce que je partage et tout le monde a plus à y gagner si je gomme les tweets d’ordre privés pour partager plus d’informations sur les livres, le blog. J’ai remis en question mon utilisation des réseaux sociaux mais finalement Facebook ne me fait pas le même effet qu’à Evie. Une lecture qui permet donc une remise en question.

Erika

netgalley


Un partenariat Netgalley

Acheter le livre :


logo

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *