Nous irons tous au paradis, Fannie Flagg

Le résumé :

Elner Shimfissle, octogénaire, se fait piquer par une abeille et tombe d’une échelle. Arrivée à l’hôpital, elle est déclarée morte. Les habitants se souviennent de cette femme et s’interrogent sur le sens de la vie.

Mon avis

Nous irons tous au paradis est un roman étonnant.

Nous faisons la connaissance d’un personnage peu commun, Elner, qui tombe de son figuier, piquée par des abeilles. Elle succombera et sa famille, ses voisins, ses amis et même des animateurs radio nous dépeindront un personnage attentif aux autres, parfois un peu ailleurs… A tel point qu’il lui arrive d’appeler à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit pour parler avec un membre de sa famille d’une question qui lui trotte dans la tête ou d’une information qu’elle a pu apprendre.

Elner sera emmenée à l’hôpital mais l’annonce de son décès aura vite fait le tour. L’annonce circulera de bouche à oreilles grâce à ce réseau de personnes qui ont pu côtoyé Elner tout au long de sa vie. La mort d’Elner poussera certains à se poser des questions sur le sens de leur vie, sur ce qu’Elner a pu faire pour eux. On se pose donc nous aussi des questions sur le sens de notre vie. Sur le sens de la vie et sur ce qu’il restera de nous après, un peu à l’image des souvenirs que chacun gardera d’Elner.

J’ai bien aimé ce portrait d’Elner, avec ses qualités comme ses défauts. Elle avait l’air d’un sacré bout de femme, faisant beaucoup pour les autres, même parfois des vacheries. Ce roman m’aura beaucoup surpris par la tournure qu’il a ensuite pris. Une chose est sûre après cette lecture : nous irons tous au paradis. Et ce roman porte bien ce titre.

Erika

netgalley


Un partenariat Netgalley

Acheter ce livre :

logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.