Les Catacombes, Toby Ball

Le résumé :

Alors que la Ville traverse une des pages les plus sombres de son histoire, un mystérieux duplicata est découvert dans les Catacombes – une bibliothèque contenant les archives criminelles de la municipalité depuis soixante-dix ans. Trois hommes, l’archiviste Arthur Puskis, le journaliste Frank Frings et le détective privé Ethan Poole, vont s’engouffrer dans le passé corrompu de la Ville et tenter de déterrer une affaire classée… Au risque d’inquiéter les plus hautes autorités et de bousculer leurs propres convictions.

Roman noir allégorique entre George Orwell et Dashiell Hammett, ce thriller atypique nous plonge dans l’atmosphère viciée et envoûtante d’une Gotham des années 1930.

Mon avis

Ce roman nous fait remonter le temps : Gotham, dans les années 1930. Nous suivons trois hommes : un archiviste, un journaliste et un détective privé. Tous les trois vont se retrouver liés par une histoire d’affaire classée. Une histoire que certains n’aimeraient pas voir sortir de l’ombre.

Arthur Puskis travaille depuis des années aux archives quand sa routine va être bousculée : arrive entre ces mains un duplicata. Ce qui n’arrive jamais. Il doit y avoir une erreur.

L’archiviste va donc mener son enquête. Ce mystérieux duplicata va intéresser plus d’une personne puisque entreront en scène le journaliste et le détective privé. Tout ça sur fond de corruption. A qui faire confiance ? Qui croire ? Pourquoi ce duplicata ? De nombreuses questions et peu de gens fiables pour y répondre.

J’ai trouvé le roman long à se mettre en place. Au départ on suit surtout l’archiviste Arthur, son train-train quotidien, on ne comprend pas trop son rôle même s’il doit être important puisque le titre du roman correspond à son lieu de travail (YOU DONT’T SAY !).

Arthur doit faire face à pas mal de choses, notamment l’apparition de cette anomalie, d’un duplicata. Puis tout le bouleversement de ses méthodes de travail et de sa routine. Tout, tout va changer du jour où ses yeux se sont posés sur ce duplicata et qu’il commencera à s’y intéresser de trop près.

Déterrer une affaire classée est plus du fait d’un journaliste et/ou d’un détective privé alors quand ces deux-là mettront leur nez dans l’affaire en question, cela va commencer à faire des vagues.

Et le roman finira par être intéressant. Dès lors que les premières vagues se forment, mon intérêt est piqué et ma lecture commence à me plaire.

En résumé : j’ai bien aimé ma lecture mais il m’aura fallu du temps pour accrocher réellement. J’ai vraiment été surprise par ce roman et les tournures que tout ça a pris par la suite.

Erika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.