Comment j’ai appris à voler, Kathryn Holmes

Le résumé :

Sam rêve depuis toujours d’être une ballerine professionnelle. Mais c’était avant que son corps ne s’en mêle, à s’arrondir à des endroits inappropriés… Bientôt, la jeune fille qui la regarde dans le miroir devient une étrangère.
Après une série d’attaques de panique, sa mère – qui ne fait qu’accentuer ses complexes – décide de l’envoyer dans un centre de traitement pour jeunes filles rencontrant des problèmes d’acceptation de soi. Obligée de se livrer devant de parfaits étrangers, Sam n’a plus le choix. Si elle veut participer au ballet dont elle rêve tant depuis des mois, elle doit aller jusqu’au bout du programme. Elle trouve du réconfort auprès du bel Andrew, l’un des animateurs, et apprend peu à peu à dompter ses démons.
Mais alors que les désillusions et les trahisons s’enchaînent, Sam trouvera-t-elle la force d’accomplir ses rêves ?

Mon avis

Sam est ballerine et elle rêve de devenir professionnelle comme le fut sa mère mais elle doit faire face aux changements de son corps : la prise de poids et l’apparition de rondeurs. Elle multiplie les entraînements pour essayer de perdre ces rondeurs qui lors de nombreuses situations ont fait l’objet de remarques, ce qu’elle a vécu comme une humiliation.

Sam n’aime pas du tout son corps. Alors quand il fait l’objet d’attention, c’est la crise de panique. Elle est censée intégrer un programme de danse en mode intensif pour préparer une éventuelle participation au ballet dont elle rêve. Mais suite à de nombreuses crises de paniques, sa mère (qui n’est pas totalement étrangère à son mal-être et qui manque énormément de tact), l’inscrit à un stage dans un centre qui aide les jeunes à régler leurs problèmes d’acceptation de soi. L’objectif étant de lui faire accepter son corps et ses changements pour qu’elle soit opérationnelle pour le stage de danse qui suivra.

Entourée d’animateurs, d’une psychologue mais aussi de jeunes gens qui souffrent de différentes manières de ces problèmes d’acceptation, elle va devoir faire un énorme travail sur elle-même pour atteindre ses objectifs. Le parcours va être long et semé d’embûches.

Même si c’est difficile, Sam va devoir apprendre à accepter que son corps change et le regard des autres afin de reprendre confiance en elle. Une confiance qui s’est envolée parce qu’un jour des mensurations « idéales » ont été défini pour une ballerine. T’as quelques rondeurs, non, ça va pas le faire. Bonjour les diktats de la minceur.

Sam va donc devoir apprendre à s’accepter et à accepter les conditions de sélection d’une ballerine, même si c’est plus facile à dire qu’à faire.

Sam est un personnage vraiment touchant. Peut-être qu’elle très touchante parce qu’on peut s’identifier à elle ? Qui n’a pas de soucis d’acceptation de soi …

Certes sa mère lui a forcé la main mais je trouve qu’il en faut du courage pour se livrer devant des étrangers. Sam est humaine, elle aura des difficultés, elle ne réussira pas du premier coup, ce qui la rend plus attachante encore mais elle va persévérer et se remettre en question. Parfois ce sera compliqué parfois elle rebondira de manière étonnante ce qui donnera des situations inattendues.

Ce roman est une belle surprise, je dois bien l’admettre.

Erika

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.