Je vous sauverai tous, Emilie Frèche

Le résumé :

Parce qu’elle est sans aucune nouvelle d’Eléa, sa fille de 17 ans embrigadée par Daesh et partie en Syrie il y a maintenant six mois, Laurence commence à tenir un journal. Écrire l’empêche de céder entièrement à la douleur qui la ronge chaque jour davantage, à la colère de n’avoir rien vu venir, et de n’avoir pas su comprendre que tout allait basculer.

De trop nombreuses questions sans réponse la hantent : comment Eléa va-t-elle ? Où vit-elle ? Et avec qui ? Comment Eléa, qui avait la tête sur les épaules et des envies par centaines, a-t-elle pu manquer de discernement au point de renoncer à tout… et surtout à sa liberté ? Laurence interpelle sa fille et lui raconte, jour après jour, sa tristesse et sa participation à des groupes de déradicalisation, sa lutte pour éveiller les consciences, tenter d’empêcher le départ d’autres adolescents… Pour tenter aussi de contrer l’absence de sa fille, ne pas la perdre tout à fait…

À ses mots répondent ceux du journal intime d’Eléa, écrits un an auparavant. On découvre peu à peu comment pour cette jeune fille la frontière qui sépare influence et conviction a été franchie. Comment aux rêves d’avenir, aux premiers émois amoureux, aux amitiés sereines, se sont substitués la manipulation, la soumission, l’extrémisme…

Mon avis

Je vous sauverai tous est un récit poignant, effrayant aussi car on voit de l’intérieur ces histoires qu’on peut habituellement lire dans les journaux …  Nous suivons le récit du point de vue de Laurence, la mère d’Eléa partie en Syrie mais aussi parfois de son père qui a craqué et puis nous découvrons les choses de « l’intérieur », le point de vue d’Eléa elle-même.

De sa transition à son départ … Et c’est terrifiant. Terrifiant de voir l’approche, de voir comment ces demoiselles se font avoir et le déchirement, l’explosion des familles au travers de ces personnages …

C’est un livre coup de poing qui raconte l’évolution d’Elea jusqu’à son absence terrible. On découvre une famille qui pourrait être n’importe laquelle finalement, nos voisins par exemple… et on s’attache à Laurence qui se bat pour garder le moral, pour garder espoir aussi et s’implique fortement en intervenant à la radio et auprès de jeunes femmes qui ont tenté de partir en Syrie, elle s’implique énormément dans les groupes de déradicalisation.

Mais franchement, cette lecture ne se fait pas sans heurts, cette lecture ne laisse clairement pas indifférent … Et Emilie Frèche nous délivre tout ça avec une justesse dans le récit. Elle ne cherche pas à nous faire prendre en pitié les personnages, elle pose le récit comme ça, elle rapporte des faits qu’elle décrit comme si on les vivait en direct et c’est ce qui fait que ce livre touche autant. Encore une fois, elle a les bons mots. Ce qui font de ce livre un bijou. Une lecture coup de poing mais une lecture coup de coeur. Je ne saurai vous dire ce qui m’a le plus touché mais j’ai lu d’une traite ce titre avec une boule dans le ventre, espérant voir Eléa se rendre compte de ce qu’elle a fait … A sa famille, à ses proches mais aussi à elle même et à la France. Et je n’ai pu m’empêcher de penser à ces annonces de départ qui deviennent si fréquentes dans les journaux et qui sont réelles. Ce livre permet d’imaginer ne serait-ce qu’une infime partie de la peine, de la honte que peuvent ressentir les familles qui voient leurs enfants partir pour ne jamais revenir …

Erika

netgalley

Un partenariat Netgalley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.