Replica, tome 1, Lauren Oliver

Le résumé:

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Gemma a vécu d’hôpital en hôpital. Adolescente solitaire, surprotégée par ses parents à cause de sa santé fragile, sa vie se réduit maintenant à sa maison, son école et ses échanges avec sa seule amie, April. Mais quand elle découvre que le nom de son père est associé au mystérieux institut Haven, qui d’après la rumeur abriterait des expériences scientifiques monstrueuses, Gemma décide de quitter le sanctuaire qu’elle a toujours connu et de se rendre sur l’île d’Haven pour découvrir ce qu’il s’y passe réellement…

Lyra – ou numéro 24 – n’est pas humaine, c’est une reproduction. Pour elle, le monde se limite à Haven, aux savants et infirmières qui s’occupent d’elle. Le jour où l’île devient le théâtre d’une terrible explosion, Lyra s’échappe. À l’extérieur des murs de l’Institut, elle découvre un monde qu’elle n’avait jamais soupçonné et rencontre Gemma. Ensemble, elles essaient de lever le voile sur les mystères de Haven, et les secrets qui leur seront révélés vont changer leur vie pour toujours…

Mon avis

Intriguée, depuis la note de l’auteur avant le roman, j’étais vraiment intriguée.

De plus, dès le début du roman, j’avais déjà de nombreuses questions …

Que fait vraiment le père de Gemma ? Avec toutes ces histoires autour du groupe pharmaceutique qui porte son nom, est-il blanc comme neige ? Pourquoi autant de précautions autour de l’adolescente ?

Et l’Institut Haven c’est quoi ? l’Institut et le groupe pharmaceutique semblent être au cœur de l’intrigue.
Accident ou meurtre pour le père de Jake et pour cette infirmière M. ?

Replica pourquoi ? Pour la fille qui ressemble énormément à Gemma. Celle qu’ils ont trouvé morte sur l’île ?

Je me suis posée beaucoup de questions. Des questions dont les réponses sont apportées peu à peu par le point de vue de Lyra. Lyra, du côté Replica.

Franchement j’ai été hyper surprise par ce roman, dans le bon sens du terme. C’est une très belle surprise, puisqu’au départ j’avoue avoir eu du mal a rentrer dans l’histoire. Il faut dire qu’avec le récit du quotidien de Gemma, je n’étais pas emballée. Puis soudain Gemma a pris son destin en main et a arrêté de subir, d’écouter sans réfléchir ses parents et a décidé de vraiment vivre son été à fond.

Du coup, je me suis attachée un peu plus a elle. Ce que j’ai malgré tout regretté c’est la rapidité de transition avec le point de vue de Lyra.

Franchement, ce roman m’aura tenu en haleine tout du long. Encore plus au passage du point de vue de Lyra. Une belle réussite pour moi, alors que cela semblait mal parti pour me convaincre.

 

Un partenariat Netgalley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *