Avant tout, se poser les bonnes questions, Ginevra Lamberti

Le résumé :

Gaia est Gaia. Gaia habite une sublime vallée italienne où les vieilles femmes persécutent les limaces. Puis Gaia rejoint Venise où les petits chefs des centres d’appels persécutent les étudiantes en langues rares dans son genre. Gaia a un père facétieux quoique fragile. Gaia a une mère patiente mais pas que. Gaia aime les chats et vit en colocation. Gaia n’est peut-être pas hypocondriaque mais est certaine plusieurs fois par semaine d’être victime d’un infarctus, notamment.

En somme, Gaia c’est toi ou si ce n’est toi c’est donc ton frère, ta sœur, ta fille ou ta voisine, cette personne humaine magnifique, drôle et d’une énergie rare, cette délicieuse joie.

Mon avis

Avant tout se poser les bonnes questions est un roman de la rentrée littéraire des Editions Le Serpent à Plumes. Parmi tous les titres de leur catalogue de rentrée littéraire c’est celui qui m’a le plus intrigué et que j’ai donc souhaité lire, d’autant que l’auteur Ginevra Lamberti est blogueuse.

Je dois bien avouer que ce roman m’a déstabilisé. L’enchaînement d’anecdotes, de tranches de vie le tout parfois avec cynisme c’est déroutant.
Elle a un style d’écriture qui m’a bien plus bien que déroutant. Je crois que c’est tout ce qui a fait le charme de ma lecture à vrai dire. Je n’avais encore rien eu de tel et elle décrit des tranches de vie d’une jeune italienne qui pourrait être n’importe qui finalement.

Gaia est une jeune femme assez étrange, qui relativise pas mal de choses dans la vie mais à côté de ça elle est persuadée de faire une crise cardiaque quasiment tous les jours. Ses crises de paniques font de l’hypocondriaque qu’elle est une habituée des urgences et exaspèrent sa mère qui est très patiente malgré ça.

Gaia a une vision de la vie assez particulière, si parfois on peut se demander si elle a les pieds sur terre et le sens des réalités, parfois elle énonce des choses de manière très juste … Déstabilisant restera le mot pour cette lecture.

Je remercie énormément Elise et les Editions du Serpent à Plumes pour cette découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *