L’appel du Néant, Maxime Chattam

Le résumé :

Ludivine Vancker et ses collègues de la section de recherches de Paris enquêtent sur un tueur insaisissable dont les traces ne permettent pas son identification. Lorsque les services secrets français décident de participer à la résolution de l’affaire, les mots tueur en série et terrorisme sont associés.

Mon avis

L’appel du Néant était très attendu de mon côté. C’est les retrouvailles avec un personnage que j’affectionne particulièrement Ludivine Vancker.

C’est un roman coup de poing. De part son thème on ne peut plus actuel et part ce que Maxime Chattam fait, une fois encore subir à ses personnages. On devrait s’y faire, mais pourtant c’est toujours une claque …

C’est une lecture en mode ascenseur émotionnel qui prend aux tripes.

Cette lecture, plus que jamais, j’ai vraiment visualisé les lieux … Il faut dire que quand il nous parle d’Aubergenville et du Family Village, de l’A13 ou de Mantes La Jolie, l’Eure et le Vexin, je suis on ne peut plus dedans … Mais le contexte est sordide un peu. Ludivine et ses collègues doivent faire face à un tueur encore bien taré et qu’il est difficile de retrouver la trace. Enfin l’identification surtout est compliquée. Et comme les services secrets s’en mêlent, on se rend très vite compte de l’ampleur de l’enquête.
Enquête qui ne sera pas de tout repos, entre brouillages de traces, fausses pistes et attentats …

C’est encore du grand Maxime Chattam que nous avons là … J’ai eu très envie de crier de frustration encore quand j’ai vu tout ce que nos personnages prennent sur la tronche. Mais c’est comme ça qu’on les aime les livres de Maxime Chattam non ? C’est justement parce qu’il nous prend par surprise, qu’on ne s’y attend pas du tout. Mais je ne vous dis pas merci. Enfin si quand même puisque j’ai encore une fois dévoré ce titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *