Celle qui a dit Fuck, Anne-Sophie Lesage et Fanny Lesage

Le résumé :

Le journal d’une jeune imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête : à travers ses chroniques pleines de piquant, de nombreuses pistes, des rituels express et des outils pour assumer une féminité décomplexée. Oser dire « Fuck », ça se travaille… Beyoncé ne s’est pas faite en un jour !

Moi, c’est Alice, jeune femme attachiante (si j’en crois mon entourage) qui a des rêves plein la tête. Pourtant, j’ai l’impression de subir ma vie plutôt que de la vivre vraiment ! J’ai une fâcheuse tendance à me mettre la pression, à être trop exigeante avec moi-même, à culpabiliser pour tout et surtout pour rien (#chargementale), et à courir après cette fucking perfection !

Mon quotidien n’est plus que to-do lists et longues heures de réflexion sous la douche : Comment être à la fois la Caroline Ingalls de mon foyer et l’Oprah Winfrey de mon job ? Comment assurer le bien-être de ma future progéniture alors que j’ai laissé mon chat s’enfuir au bout de trois jours ? Comment garder le piquant de mon couple tout en m’enfilant le soir cinq épisodes de Game of Thrones… dans mon pyjama de la honte ?

I have a dream : clore le bec à mes ruminations incessantes !

Moi, Alice, j’ai (enfin) décidé de me foutre la paix, de vivre ma vie et de partir en quête du graal : le lâcher-prise.

Je veux être celle qui a dit fuck ! #imparfaiteetfieredeletre

Je veux oser jusqu’au bout de mes socquettes ! #freeandwild

Il est temps… voilà pourquoi je commence mon journal !

Mon avis

Celle qui a dit Fuck est arrivé sur ma liseuse au bon moment. Soyons honnête, j’avais besoin de cette lecture pour apprendre aussi à dire Fuck. Ce n’est peut-être pas aussi simple mais c’est une lecture qui permet de remettre les choses à plat, qui permet d’apprendre des pistes pour se sentir mieux, apprendre à gérer le stress, la culpabilité et les différents tracas du quotidien.

Il faut malgré tout admettre que le personnage d’Alice m’a parfois agacé mais je me suis pas mal identifiée à elle … beaucoup ! Ce qui m’a un peu frustré d’ailleurs. C’est pas toujours le plus simple d’admettre certains travers. Enfin, vous comprendrez bien de quoi je peux parler, je pense.

Je suis du genre à me prendre pas mal la tête. La méditation est une pratique qui par exemple me fascine et me dépasse parce que, comme Alice, je suis incapable de mettre en pause mon cerveau …

J’ai pris note mentalement de beaucoup de choses, des constats, des conseils … et je fais ce que je peux pour comme Alice être celle qui arrivera à dire fuck ! Allez, on y croit !

J’ai beaucoup aimé la structure du livre en soi, la mise en page et les petites illustrations, j’ai eu l’impression de lire une sorte de journal de bord réel. Un peu comme on pourrait le mettre en place à la suite de cette lecture.

Merci pour cette lecture, très sincèrement.

Un partenariat Netgalley

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.