Roland est mort, Nicolas Robin

Le résumé :

Roland est mort. Les sapeurs pompiers l’ont retrouvé la tête dans la gamelle du chien. Ils viennent enlever le corps et se débarrassent du caniche en le confiant à son voisin de palier, un homme proche de la quarantaine, au chômage, très seul.
Roland est mort depuis une semaine. Son voisin ne le connaissait pas vraiment, mais il aurait dû s’en douter : il n’entendait plus les chansons de Mireille Mathieu, derrière le mur.
Il écope du chien puis de l’urne contenant les cendres du défunt. Que faire de ce lourd héritage chargé de poils et de céramique ?
Le voisin va tout tenter pour s’en débarrasser, mais en a-t-il vraiment envie ?

Mon avis

Franchement, je ne savais pas à quoi m’attendre avec ce roman, avec un pareil titre. Mais, le conseil venant une fois de plus de Nath, et en direct de Livre Paris, où elle voulait rencontrer Nicolas Robin, je n’ai pas hésité.

Après avoir échangé avec Nicolas Robin, Nath et Virginie, je me suis laissée embarquée dans l’aventure. S’en est suivie une jolie photo d’ailleurs !

A peine rentrée chez moi, je me suis dit, soyons fou, commençons et c’est comme ça que j’ai découvert la plume de Nicolas Robin dont j’ai clairement apprécié le style.

Roland est mort. Roland c’est le voisin qu’on ne connaît pas, celui qui n’a pas d’amis, pas de famille. Roland est mort, que va-t-il advenir de son chien ? C’est bien simple, le chien et l’urne, c’est pour le voisin. Voisin qui n’a rien demandé, voisin qui subissait Mireille Mathieu au quotidien. Cela dit, qui mieux qu’un voisin seul, au chômage pour s’occuper du chien, Mireille ? 

C’est un roman qui m’a plutôt surpris, cette façon de mettre en scène Roland, le voisin décédé et son voisin dont finalement on ne saura pas le nom mais au final, quelle meilleure manière de pointer du doigt la solitude ? 

Il y en a beaucoup des Roland finalement … des gens qui n’ont pas de proches, d’amis mais qui gravitent dans la vie, le quotidien de leurs voisins sans qu’on remarque cette solitude.

Roland est mort est un roman touchant, drôle aussi, c’est un roman qui fait passer par une multitude d’émotions, de sentiments. Il est doué pour ça d’ailleurs Nicolas Robin. Je me suis régalée. Je me suis offert le luxe de le relire pour vous écrire cet avis car je l’avoue, j’ai délaissé le blog et je peux vous garantir que  c’est un plaisir même à la deuxième lecture ! 

Je rattrape mon retard sur les avis, mais j’adopte un rythme ralenti. Plus de contraintes, plus de pressions au niveau des publications, plus de choix dans ce que je mets en ligne aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.