Nos vies rêvées, Barbara Israël

Le résumé :

 » Vivre sa vie, être soi-même, demande un courage que beaucoup de personnes n’ont pas. Il est plus commode de renoncer à ses rêves. Après le deuil, l’esprit est au repos. L’image de ce que ça aurait pu être feint de s’estomper. Mais c’est faux, tu sais. Je pense qu’un jour, alors qu’on vit dans la quiétude de l’oubli, croyant avoir perdu l’adresse du cimetière de ses promesses les plus intimes, tout nous revient en mémoire avec la force d’un boomerang. Et ça fait plus mal encore que de n’avoir rien tenté.  » Comment faire bifurquer cette vie, rêvée depuis si longtemps, sans avoir le sentiment de se trahir soi-même ? Avec humour et émotion, ce roman retrace l’adieu à la jeunesse, à travers une romantique histoire d’amour, dont Betty, l’héroïne, rêve depuis qu’elle a quinze ans.


Mon avis

Nos vies rêvées met en scène Betty, une jeune femme qui vient de se faire quitter par Alex après 15 ans de vie commune. Il ne lui reste que Zéno son meilleur ami et Manhattan son chien, qui était plus ou moins la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et qui a fait partir Alex. Betty ne fait pas grand chose dans la vie à part glander. Elle bosse à peine deux fois par semaine dans une boutique de chaussures parisiennes parce qu’il faut bien manger.

Je dois vous avouer que j’ai eut du mal à supporter Betty qui passe son temps à ressasser son passé amoureux avec Alex et qui ne fait rien d’autre de sa vie à part sortir. J’ai essayé d’avoir de la compassion pour elle, de me projeter dans sa vie mais j’ai vraiment eut du mal avec son inactivité et le fait qu’elle n’ait pas de but dans la vie à part être à nouveau avec Alex.

Pour moi Betty est loin d’être une adulte, pour moi elle n’a pas 35 ans dans sa tête mais 15 ans. Elle a l’attitude d’une ado de 15 ans flemmarde et capricieuse. Ma vie rêvée elle ne ressemble pas à ça en tout cas …

Vous devez vous dire que je n’ai pas aimé le livre, mais ce n’est pas ça. Je n’ai pas supporté un des personnages (bon, ok, c’est le personnage central). Mais je n’ai pas failli décrocher du livre, j’ai franchement apprécié la façon d’écrire de Barbara Israël et si Nos vies rêvées n’est pas le coup de coeur, ce n’est pas une déception. Je ne dirais pas non à découvrir un autre roman de cette auteure.

Erika

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.