L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, Romain Puértolas

Le résumé :

Un voyage low-cost… dans une armoire IKEA ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres

Mon avis

Mon objectif premier était de prendre un livre grand format pour vider rapidement l’EXPEDIT qui me sert de PAL, oui, oui, la grande bibliothèque EXPEDIT est quasiment consacrée dans son intégralité à ma PàL. C’est comme ça que le premier livre attrapé fut L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA.

Je ne savais pas du tout vers quoi j’allais en le lisant car c’est le titre et cette superbe couleur jaune qui avaient attiré mon regard et éveillé ma curiosité.

C’est l’histoire de Ajatashatru Lavash Patel que l’auteur nous propose de lire «j’arrache ta charrue» ou «achète un chat roux» ou encore pas mal de variante. Cet homme est un fakir, un escroc surtout qui vient en France pour aller à IKEA. Tout son village s’est cotisé pour lui permettre ce voyage, pensant lui permettre d’aller acheter un bon lit pour son dos. Un lit à clous bien sûr. Mais cet escroc pensait juste aux bénéfices qu’il pourrait faire en le revendant à bon prix à son retour.

Escroc un jour, escroc toujours : il arnaquera un chauffeur de taxi Gustave Palourde qui rêvera de lui faire la peau car il a un trou de 100€ dans sa caisse à la fin de journée, Ajatashatru ayant fait un tour de passe-passe.

Ajatashatru arrivera donc à IKEA et passera commande de son lit. Mais afin de pouvoir rentrer chez lui le lendemain avec le lit et sans louper l’avion, il décide de faire l’économie d’une chambre d’hôtel en passant la nuit à IKEA, après tout … Il y en a plein des lits moelleux. Il ne s’imaginait pas alors qu’il finirait enfermé dans une armoire IKEA et qu’il se retrouvera à passer d’un pays à un autre dans une suite de péripéties plus ou moins sympa pour lui.

C’est un livre assez drôle, du moins avec pas mal de situations comiques, par pour Ajatashatru mais pour notre plus grand plaisir. Alors qu’il voulait rentrer chez lui le lendemain, voilà qu’il se retrouvera en Angleterre puis en Espagne, en Italie puis en Lybie avant de revenir en France par la suite.

Un périple avec de courtes mais intenses escales dans ces différents pays. Un personnage assez drôle qui m’a permis de passer un bon moment de lecture ! Une jolie découverte qui change de ce que j’ai l’habitude de lire ces derniers temps.

Romain Puértolas nous apprend à prononcer les noms de ces personnages avec des notes entre parenthèses et si au premier abord on se dit que cela pourrait effectivement être un prénom indien vu l’écriture, on se rend vite compte que c’est du n’importe quoi ou presque et les variations d’interprétation et de prononciation pour Ajatashatru m’ont bien fait marrer car toutes plus loufoques les unes que les autres !

Erika

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *