Miséricorde, Jussi Adler-Olsen

Le résumé :

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encre. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case … Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l’inspecteur Mørck, est un véritable phénomène d’édition mondial.

Mon avis

Suite à une affaire qui a mal tourné, Carl Morck n’est plus le même flic qu’avant. Quand ses supérieurs cherchent un moyen de le mettre à l’écart, il se retrouve à la tête du Département V avec pour assistant Hafez El Assad. A eux deux, ils vont devoir se plonger dans des affaires jamais résolues afin, justement de les résoudre. P

remière affaire : le cas de Merete Lyyngaard, disparue cinq ans plus tôt sans laisser de trace. Longtemps, c’est son frère handicapé qui a été accusé de l’avoir tué. Seulement, en parallèle, nous lisons le quotidien de Merete, qui vit enfermée dans une cellule, subissant les volontés de ses bourreaux qui jouent avec la lumière, la pression atmosphérique dans la cellule. Bref, qui jouent avec elle sans qu’on arrive à comprendre pourquoi et qui ils sont.

On ne sait pas pourquoi elle a été enlevée, on ne sait pas par qui, on  sait juste que Carl Morck à « déterré » l’affaire avec pour objectif de la retrouver si possible vivante. On assiste impuissant au piétinement de l’enquête, aux pistes qui ne mènent à rien, aux questionnements de notre improbable duo et, en même temps on assiste impuissant au quotidien de Mereete, espérant fortement que l’enquête avance plus vite pour qu’elle puisse s’en sortir avant d’abandonner tout espoir de revoir la lumière du jour.

Du coup cette histoire m’a paru un peu longue, car forcément, ça n’allait pas assez vite à mon goût. Surtout quand on apprenait le temps perdu inutilement … Carl Morck est un personnage très déterminé, il s’implique vraiment dans son enquête, même si parfois on se demande s’il l’est réellement. C’est un homme qui a subit un traumatisme et qui a perdu un collaborateur proche et ami. Malgré tout il ne veut pas renoncer, il veut aller au bout de sa mission, pour faire mentir ses supérieurs qui voulaient le mettre à la tête du département comme dans un placard, une voix sans issue. Le flic en lui ne laissera pas ces affaires trop longtemps non résolues.

C’est un bon moment de lecture, j’ai découvert un auteur au style que j’ai beaucoup aimé, j’ai hâte de lire ce que donnera la nouvelle enquête du département V dans le prochain tome qui est déjà dans ma Pal (depuis trop longtemps, à l’image du premier).

Erika

Acheter le livre :



Acheter le livre sur fnac.com

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.