Ecoute-moi bien, Nathalie Rykiel

Le résumé :

« Je souris, j’y pense, tu te voyais peut-être l’héroïne de mon roman, le roman de ma vie…
En voici une version. C’est ton cadeau. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot maman. On partage. Mon sujet ce n’est pas toi, c’est nous. Nous deux. »

Mon avis

Nathalie Rykiel nous raconte la relation avec sa mère, la complexité qu’est la personne de sa mère, sa vie et sa mort. Elle se livre sur la difficulté de trouver sa place, de vivre aux côtés de sa mère, dans l’ombre de sa mère. Trouver sa place en tant que fille de, mais aussi en tant que femme et mère.

Elle se livre également sur comment cette relation complexe l’a façonnée, sur l’aspect positif, sur tout ce que ça lui a apporté, comment elle s’est construite.
C’est à la fois très intime, très personnel. Je me suis sentie parfois « voyeuse » mais en même temps cela reste très mystérieux car elle ne lève pas entièrement le voile et c’est mieux ainsi.

Malgré tout elle nous livre un récit très touchant. Je trouve ça courageux, de mettre des mots sur tout ça et de le livrer ainsi à des inconnus.
Elle a eu la gentillesse de nous parler de son livre et de tout ce qui l’a amené à l’écrire, comment elle l’a écrit lors de la rencontre organisée par les éditions Stock et … quelle gentillesse, quelle personne touchante.

On sentait la blessure encore ouverte mais ce besoin impérieux qu’elle a eu d’écrire ce livre. Et je crois que c’est tout ça dans sa globalité qui m’a fait dévorer ce récit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *