Identités contraires, Olivia Cattan

Le résumé :

NE VOUS FIEZ PAS AUX APPARENCES
Sarah Keller est journaliste, elle a la quarantaine, un mari et trois enfants. Elle mène une existence paisible jusqu’au jour où son rédacteur en chef l’envoie interviewer Adrian Shek, un architecte de renommée internationale, également connu pour être autiste Asperger. Lorsque Sarah le rencontre, elle tombe sous le charme de cet homme fascinant, érudit et charismatique.
Mais il la quitte précipitamment, oubliant un petit carnet rouge que la journaliste ne peut s’empêcher d’ouvrir.
Le malheur semble alors s’abattre sur Sarah, qui n’aura d’autre choix que de mener sa propre enquête pour comprendre qui est Adrian Shek…

Mon avis

Sarah est journaliste, son quotidien est plutôt tranquille jusqu’à ce que son ami et rédacteur en chef, Georges, lui demande de rencontrer Adrian Shek, architecte de renom puisque celui-ci insiste pour que ce soit elle et uniquement elle.
Elle se rend donc à cette rencontre pour interviewer l’architecte mais leur discussion est interrompue par le départ précipité d’Adrian, étrange et soudain. Sarah décide de rester un peu pour mettre sur papier leurs échanges quand elle se rend compte qu’il a oublié un petit carnet rouge. Même si elle savait pertinemment que ça ne se fait pas, Sarah fini par l’ouvrir, trop curieuse pour résister. Elle ne savait pas dans quoi elle allait s’embarquer.
Cette rencontre abrégée est le début d’une série d’événements tous liés à Adrian ou presque et Sarah sera touchée de près.
Entre un prologue qui annonce une lecture palpitante et le retour à l’époque du récit principal, il y a eu d’abord de la surprise puis le questionnement. Gardant en tête cette scène, j’ai scruté chaque phrase pour y voir un lien. Je me suis vite retrouvée prise dans cette histoire. Entre ces faits qui sont reprochés à Adrian, d’autres faits qui arrivent à Sarah, on ne peut pas dire que cette lecture n’est pas rythmé, niveau intrigue on est servit. Mais le meilleur dans ce roman ? C’est sans conteste Adrian. Ce personnage multiple, parfois malsain qui laisse songeur. Je me suis posée énormément de questions sur lui car dès qu’il apparaissait dans le texte, je me sentais mal à l’aise voire quasiment oppressée. Ce personnage est formidable car à aucun moment il n’est possible de le cerner, à aucun moment je n’ai vu venir ce qu’il avait en tête. « Ne vous fiez pas aux apparences » le concerne parfaitement. Mais pas uniquement, car quelle surprise fut la mienne avec les derniers chapitres … Honnêtement, je ne l’ai pas vu venir. Je n’ai pas fait le lien du tout, comment aurai-je pu ? Cette intrigue est parfaite, aucune faille ne m’annonçait le lien, ne me donnait d’indices me permettant d’étayer mes soupçons. Je suis restée, comme on dit, sur le cul en finissant ce roman.

Erika

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *